×

L’équipe de l’Institut international des droits de l’Homme et de la paix a sélectionné des contenus à regarder, lire, écouter sur la thématique de la peine de mort, à l’occasion des 40 ans de son abolition en France.

DOCUMENTAIRE – Robert Badinter, la vie avant tout – France TV (2021)

Diffusée le 13 septembre 2021, à revoir sur france.tv

Cela fait 40 ans que la peine de mort est abolie en France. C’est le résultat du travail de Robert Badinter, qui menait là le combat de sa vie. Dans sa jeunesse, Robert Badinter a été confronté à la barbarie nazie, et devenu avocat, devient au début des années 1970 un fervent militant pour l’abolition de la peine de mort. Un combat qu’il pourra mener à son terme avec l’élection de François Mitterrand, qui lui apporte son soutien. Grand humaniste passionné par la Justice, Robert Badinter a marqué son passage au ministère.

FILM – Yalda, la nuit du pardon de Massoud Bakhshi (2020)

Yalda-la-nuit-du-pardon

Iran, de nos jours. Maryam, 22 ans, tue accidentellement son mari Nasser, 65 ans. Elle est condamnée à mort. La seule personne qui puisse la sauver est Mona, la fille de Nasser. Il suffirait que Mona accepte de pardonner Maryam en direct devant des millions de spectateurs, lors d’une émission de téléréalité. En Iran cette émission existe, elle a inspiré cette fiction.

ROMAN – L’empreinte de Alex Marzano-Lesnevich (2019)

Etudiante en droit à Harvard, Alexandria Marzano-Lesnevich est une farouche opposante à la peine de mort. Jusqu’au jour où son chemin croise celui d’un tueur emprisonné en Louisiane, Rick Langley, dont la confession l’épouvante et ébranle toutes ses convictions. Pour elle, cela ne fait aucun doute : cet homme doit être exécuté. Bouleversée par cette réaction viscérale, Alexandria ne va pas tarder à prendre conscience de son origine en découvrant un lien tout à fait inattendu entre son passé, un secret de famille et cette terrible affaire qui réveille en elle des sentiments enfouis. Elle n’aura alors cesse d’enquêter inlassablement sur les raisons profondes qui ont conduit Langley à commettre ce crime épouvantable.

Dans la lignée de séries documentaires comme Making a Murderer, ce récit au croisement du thriller, de l’autobiographie et du journalisme d’investigation, montre clairement combien la loi est quelque chose d’éminemment subjectif, la vérité étant toujours plus complexe et dérangeante que ce que l’on imagine. Aussi troublant que déchirant.

PODCAST – Une histoire particulière : Hamida Djandoubi, une toute dernière peine – France Culture (2021)

Série de podcasts en deux épisodes disponible sur France Culture.

Ce documentaire de Stéphane Bonnefoi, réalisé par Yvon Croizier revient sur l’histoire de Hamida Djandoubi, dernier condamné à mort exécuté en France.

Épisode 1 : Le fait divers

Hamida Djandoubi a 20 ans lorsqu’il débarque à Marseille en 1969. Deux années plus tard, alors qu’il est employé chez un agriculteur, sa jambe est broyée par un tracteur. On doit l’amputer sur place. L’homme, volontiers séducteur, change radicalement.

Épisode 2 : Le verdict

L’avocat de Hamida Djandoubi, maître Jean Goudareau, n’est pas un pénaliste et se déclare même partisan de la peine de mort… Il ne se montrera pas à la hauteur de l’évènement et, le 15 février 1977, son client est condamné à la peine capitale par la cour d’assise des Bouches-du-Rhône.

ROMAN – Treize marches de Kazuaki Takano (2016)

Ryô Kihara, trente-deux ans, est condamné à la peine capitale. Il a déjà passé sept ans dans le couloir de la mort sans connaître la date de son exécution, comme le veut la loi japonaise. Bien qu’amnésique au moment du procès, il a reconnu sa culpabilité. Un matin, il entend les gardes venir chercher son voisin de cellule pour l’exécuter. Traumatisé par les hurlements, Kihara a soudain des flashes, comme si son amnésie se dissipait : il se revoit en train de gravir un escalier, dix ans plus tôt. Il décide d’écrire à son avocat.
Jun’ichi Mikami, vingt-sept ans , a été incarcéré deux ans pour homicide involontaire. Remis en liberté conditionnelle, il croise celui qui était son gardien de prison, Shôji Nangô, qui s’occupe aussi de la réinsertion des anciens détenus. Ce dernier lui propose de l’aider à prouver l’innocence d’un certain Ryô Kihara. Voyant un moyen de se racheter aux yeux de la société, Jun’ichi accepte…

Un thriller au suspense savamment distillé. Une plongée angoissante dans le système judiciaire japonais. Saisissant.

PRESSE – Le 1 : Les 7 vies de Robert Badinter (2021)

N°364 du 15 septembre 2021, disponible sur le1hebdo.fr

Par une singulière coïncidence des calendriers, c’est au moment où s’ouvre le procès des auteurs des attentats terroristes du 13-Novembre qu’on va commémorer les quarante ans de l’abolition de la peine de mort. Ce tournant de notre histoire judiciaire restera associé au nom de Robert Badinter qui, dix ans durant, a consacré toute son énergie au service de cette cause. Un combat acharné, loin d’être gagné d’avance, qu’il a mené d’abord en tant qu’avocat, puis comme ministre de la Justice du président Mitterrand. La suppression de la peine de mort n’est néanmoins pas le seul legs de l’ancien garde des Sceaux à la justice et à la société. Ce numéro du 1 revient sur la biographie de cet homme passionné et engagé qui très jeune dut faire face aux meurtrissures de l’histoire.

Partager cette publication :

Publications liées

Retour sur

La cérémonie de remise du Prix Liberté 2021

par Eve Mesnil-Letellier

01/10/2021

Le Prix Liberté 2021 a été décerné jeudi 30 septembre à Sonita Alizada, jeune rappeuse afghane engagée contre le mariage forcé des jeunes filles, dans le cadre du Forum mondial Normandie pour la paix à Caen.

En savoir +