×

L’Institut international des droits de l’Homme et de la paix est une association Loi 1901 fondée en 2008 par la Région Normandie, l’Ordre des avocats de Caen, l’Université de Caen-Normandie, la Ville de Caen et le Mémorial de Caen.

Contribuer au développement d’une culture de paix en favorisant la connaissance des droits de l’Homme par tous les citoyens

En s’appuyant sur son expertise scientifique et sur les méthodes d’éducation aux droits de l’Homme et à la citoyenneté démocratique développées par des organisations internationales telles que le Conseil de l’Europe, l’Institut entend promouvoir, faire connaître et comprendre les droits de l’Homme.

Afin de remplir cet objectif, l’Institut organise son travail autour de deux axes : la diffusion des droits de l’Homme et la formation aux méthodes d’éducation aux droits de l’Homme et à la citoyenneté démocratique.

— Diffuser les droits de l’Homme

Les interventions de l’Institut international des droits de l’Homme et de la paix proposent une sélection d’activités participatives composées sur mesure qui permettent aux participants d’écouter, de s’exprimer librement, d’appréhender et de respecter l’opinion de l’autre mais aussi, d’agir en équipe. Chaque activité se compose d’un temps d’expérience, individuelle ou collective, et d’un temps essentiel de bilan, de réflexion et d’évaluation collaborative.

— Former aux méthodes d’éducation aux droits de l’Homme et à la citoyenneté démocratique : créer des multiplicateurs

Conscients de l’efficacité et de la pertinence de l’éducation aux droits de l’Homme et à la citoyenneté démocratique dans le développement d’une culture de paix visant au respect des droits de l’Homme, l’Institut organise régulièrement des sessions de formation destinées aux professionnels, organisations de la société civile, enseignants, avocats et magistrats. L’objectif de ces formations est de créer des multiplicateurs capables ensuite de réutiliser la méthode et les outils pour faciliter la diffusion d’une culture de paix parmi l’ensemble de la société.

La méthode : l’éducation aux droits de l’Homme et à la citoyenneté démocratique

L’éducation aux droits de l’Homme et à la citoyenneté démocratique a pour objectif de :

  • Susciter une prise de conscience ;
  • Donner des connaissances et des compétences pour connaître les droits de l’Homme, les respecter et les défendre ;
  • Faire des participants des acteurs de la diffusion des droits de l’Homme.

Cette méthode déconstruit les préjugés, amène les participants à réfléchir, à argumenter, à développer leur esprit critique et à trouver des solutions pour agir. Elle renforce également les connaissances juridiques autour des droits de l’Homme.

L’éducation aux droits de l’Homme et à la citoyenneté démocratique est un outil flexible qui s’adapte à tous types de publics. Ainsi l’Institut international des droits de l’Homme et de la paix mène des actions en Normandie, en Europe et à l’international, en milieux scolaires et universitaires, auprès d’associations, d’organisations de la société civile, de professionnels du droit, de personnes en conflit avec la loi et de toute personne qui souhaite s’engager dans la diffusion des droits de l’Homme.

En effet, l’éducation aux droits de l’Homme et à la citoyenneté démocratique ainsi que les compétences juridiques de l’équipe de l’Institut lui donnent la possibilité de s’adapter aux demandes des publics qui la sollicitent : ses méthodes flexibles sont en mesure de convenir à tous.

Notre politique de sauvegarde de l’enfant

L’Institut international des droits de l’Homme et de la paix a adopté en 2020 une politique de sauvegarde de l’Enfant. En tant qu’association internationale dont les activités et projets sont en grande majorité tournés vers les enfants et les jeunes, l’Institut réaffirme ainsi son engagement à promouvoir et garantir leurs droits et leur sécurité.

A travers cette politique, l’Institut reconnait qu’il doit par exemple prendre en compte la parole et l’opinion de l’enfant et l’associer autant que possible au processus décisionnel des projets impliquant des enfants ou des jeunes adultes. L’Institut se dote également d’un dispositif de protection et d’intervention en cas de risque ou du signalement d’une information préoccupante.

L’Institut reconnaît ainsi qu’il a l’obligation de mettre en place toutes les mesures de sauvegarde raisonnables pour assurer – dans la mesure du possible – les droits, la sécurité et la protection des enfants et des jeunes, notamment tous ceux impliqués dans les projets de promotion des droits de l’Homme mis en place par l’Institut.

Please wait while flipbook is loading. For more related info, FAQs and issues please refer to DearFlip WordPress Flipbook Plugin Help documentation.