×

L’équipe de l’Institut international des droits de l’Homme et de la paix a sélectionné des contenus à regarder, lire et écouter.

FILM – Le diable n’existe pas de Mohammad Rasoulof (2021)

le-diable-n-existe-pas-affiche-mohammad-rasoulof

Iran, de nos jours. Heshmat est un mari et un père exemplaire mais nul ne sait où il va tous les matins. Pouya, jeune conscrit, ne peut se résoudre à tuer un homme comme on lui ordonne de le faire. Javad, venu demander sa bien-aimée en mariage, est soudain prisonnier d’un dilemme cornélien. Bharam, médecin interdit d’exercer, a enfin décidé de révéler à sa nièce le secret de toute une vie.

Ces quatre récits sont inexorablement liés. Dans un régime despotique où la peine de mort existe encore, des hommes et des femmes se battent pour affirmer leur liberté.

PODCAST – Ne l’oubliez pas, les dernières voix de la Shoah par Louie Media (2021)

Ne L’oubliez pas s’interroge sur ce qu’il reste de la parole des dernières voix de la Shoah et ce qui doit encore être transmis.

Dans cette mini-série Fracas, vous découvrirez au micro d’Elisa Azogui-Burlac, les témoignages de quatre survivantes de la Shoah : Ginette Kolinka, Clara Fischer, Evelyn Askolovitch et Esther Senot.

Coproduite par Louie Media et Pardi Productions, Ne l’oubliez pas a reçu le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.

BANDE DESSINÉE – Joséphine Baker de José-Louis Bocquet et Catel Muller, éditions Casterman (2021)

Joséphine Baker a 20 ans quand elle débarque à Paris en 1925. En une seule nuit, la petite danseuse américaine devient l’idole des années folles, fascinant Picasso, Cocteau, Le Corbusier ou Simenon. Dans le parfum de liberté des années 1930, Joséphine s’impose comme la première star noire à l’échelle mondiale, de Buenos Aires à Vienne, d’Alexandrie à Londres.

Après la guerre et son engagement dans le camp de la résistance française, Joséphine décide de se vouer à la lutte contre la ségrégation raciale. La preuve par l’exemple : au cours des années 1950, dans son château des Milandes, elle adopte douze orphelins d’origines différentes, « la tribu arc-en-ciel » . Elle chantera l’amour et la liberté jusqu’à son dernier souffle.

Partager cette publication :

Publications liées